La beauté d’une contrée n’est pas seulement dans ses sites, elle est dans sa vie et dans le labeur des hommes.

Marius Renard (Hornu 6/10/1809 , V Knokke 9/7/1948)


 marcheterril

 

LE BORINAGE et ses terrils.

 

 

 Pays au sous-sol riche en houille, le Borinage fut au cœur du développement industriel du pays.

Les cheminées crachaient leurs fumées, les châssis à molettes descendaient les gueules-noires aux fonds des mines où les coups de grisous les attendaient.

De ce passé, il reste des monticules verdoyants où la végétation cache les terrils rompant ainsi la monotonie du paysage.

Le noir y est redevenu vert. Le Borinage a changé, mais n'oublions pas le passé.



LES TERRILS

 

"Partout, dans quelque direction où se portent les yeux, des terrils. Ils sont nombreux, bien plus nombreux que les charbonnages ! Quand un de ceux-ci est épuisé, il disparaît ; on comble le puits, on abat les bâtiments ; il ne reste bientôt plus qu'un amas de décombres qui, peu à peu, en se nivelant, se confond avec le sol.

Le terril, lui, reste imposant. Il démontre, bien mieux que tout ce qu'on pourrait dire ou écrire, l'œuvre collective, le travail opiniâtre des mineurs."

Constant Malva,

"La Nuit dans les yeux", p.12. Editions Labor, 1983.

 


  Assainissement et boisement

 

 Abandonnés après l'arrêt des charbonnages, ils subirent des fortunes diverses. Exploités de manière anarchique pour leurs schistes rouges, la production des remblais de chemin de fer et des routes, et pour la récupération des matières charbonneuses, ils sont depuis 1967 soumis à une nouvelle législation qui définit leurs vocations.

Certains terrils sont classés et transformés en parcs, jardins ou bois. D'autres sont rasés ou exploités.

 

Pour en savoir plus : "La Chaîne des terrils." www.terrils.be

 

 


 

Des terrils, ça se visite:

Terrils aménagés, accessibles aux promeneurs :

Le Borinage en pleine expansion, comptaient quelque 150 terrils. Les masses noires dominaient le paysage.

Aujourd’hui quelques uns ont été aménagés  pour la promenade. Les projets fleurissent pour mettre en valeur ces cônes recolonisés par la nature. Devenus de véritables collines grouillantes de vie ils attirent les botanistes, les ornithologues et les simples promeneurs quelques peu sportifs.


A lire : « Terrils. De l’or noir à l’or vert » Françoise Raes et Emmanuel

Bosteels. Editions Racine.

Hiercheuses ou RacheneusesRachaneuses: Femmes d’ouvriers mineurs ou veuves de mineurs qui, pour s’assurer un supplément de ressources, se rendaient sur les terrils pour grappiller les déchets de bois et de charbon.

 

 

 Poème: "Le Terril" : http://www.facebook.com/notes.php?ref=sb#/note.php?note_id=146523733506

 


  L’HERIBUS

 Situation : Cuesmes -   Accès : Parking, rue Hector Delanois à Cuesmes ou rue du terril à Mons.

Superficie : 18 ha     -   Hauteur : 90 m     -   Volume : 3.904.737 m3 avant réaménagements.

Terril du charbonnage du même nom de la S.A. des Charbonnages du Levant du Flénu à Cuesmes.  Il recouvre une ancienne colline, le mont Eribus, dont on a trace de l’occupation depuis le paléolithique, il y a 6.000 ans.
Le puits de l’Héribus fut le dernier charbonnage construit par cette société. Sa création débuta en fait en 1910, mais la mise en œuvre de l’extraction ne fut effective qu’en 1912. Il ferma ses portes le 2 mars 1968. Ce fut le dernier charbonnage de Cuesmes à être créé, ce fut aussi le dernier à fermer.

H_ribus

Aujourd’hui ses flancs ont subit un remodelage, les pentes sont plus stables, moins abruptes.
Des sentiers ont été tracés, ils entourent cet espace boisé à flanc de coteaux. Des escaliers permettent de grimper au sommet. Aujourd’hui, du haut de ses 140 m (altitude), il domine toute la région. Au fin fond de la vallée de la Haine depuis le Centre jusqu’à la frontière française.

Pour en savoir plus : http://www.grsentiers.org/cgi-bin/topog/gr412.php



 

 LE TITAN

Fl_nu_LeTitanSituation : Flénu   - Accès : Parking Action Passion ASBL rue de Flénu à Cuesmes.

Superficie : 19 ha  -  Hauteur : 90 m   -      Volume : 6.650.000 m3.

 

Terril des Charbonnages de la Société des Charbonnages du Levant et des Produits du Flénu à Cuesmes. (Puits n° 14,15 et 17 fermés en 1959 et 1960.)

Le terril est toujours en combustion. La chaleur permanente a favorisé l'éclosion d'une végétation inhabituelle.
Panorama à l'est sur l'Héribus et la ville de Mons.

Un diverticule du GR 412 depuis le circuit n°3 permet de contourner le terril par sa base et de parvenir au sommet depuis la cafétéria située dans les anciennes dépendances du Charbonnage. 

 Là haut sur le "TITAN"

A escalader avec l'autorisation des propriétaires (Cafétaria)

 Point culminant de la "chaîne des terrils" du Borinage.

 

 

Fl_nu_levant

 

 

Le site du Levant

 

Le site de la "S.A. des Charbonnages du Levant de Flénu" qui avait sont siège à Cuesmes conserve encore sur un espace de 33 ha les vestiges des bâtiments de puits d'extraction de charbon (n° 14,15,17), une ancienne galerie minière de 60 m de long, et surtout un terril verdoyant qui ne manque pas d'intérêt.

 

 

 

 

 

 

 

Accès par la rue de Flénu ou rue Cache après à Cuesmes près de Mons.

Pour les non motorisés, par le RAVeL de la 98 C et la boucle du Gr "sentiers des terrils".

 

Au Départ de la cafétéria aménagée dans les anciens ateliers, suivez le balisage blanc et rouge.

Ce chemin vous permet de faire le tour du terril par le bas sur 2km800. Pour les plus sportif une grimpette de 700 m vous permet d'accéder au sommet. L'ascension du terril est récompensée par une vue superbe sur la ville de Mons et le Borinage.

 

Le Titan à Flénu

 

Il s'agit de l'imposant terril-volcan ( en combustion) né de l'extraction du charbon d'un des puits (n°15) de la S.A. des Charbonnages du Levant du Flénu, Il culmine à 156 m au dessus du niveau de la mer et à 98 m du sol et s'étant sur 18,3 ha. Il contient 6.650.000 m3 de schistes.

Auto combustion

On peut comparer un terril à un volcan. La présence de matériaux combustibles (charbon, pyrite, hydrocarbures), liée au volume du terril et à l'aération peut provoquer sa combustion spontanée. Cela donne des températures extrêmes, de l'ordre de 40° sous la surface et jusqu'à 700° au niveau du cœur. La combustion a lieu dans toute la masse du terril mais se manifeste plus au sommet, comme avec les volcans, on voit parfois des fumerolles (gaz et vapeur) s'échapper de certains orifices. La combustion est itinérante, les zones brûlantes se déplacent, entraînant la mort de la végétation en place tandis que de nouvelles espèces spécialisées et adaptées apparaissent. Les schistes brûlés s'agglomèrent et prennent une teinte rouge.

  

La chaîne des terrils

 

Côtoyant les quatre autres terrils boisés de Flénu, le Titan nous donne une idée du paysage verdoyant à découvrir par les sentiers balisés.

Flénu et ses terrils

S'étendant entre Frameries et Jemappes, ce village connut un développement intense au début de l'épanouissement industriel du Borinage. Il fut celui qui compta le plus grand nombre de puits d'extraction sur un territoire relativement restreint : 12% de sa superficie était occupées par les terrils.

Depuis 1976, les terrils de ce village ont été classés par la Commission des monuments et sites. Boisés et aménagés, ils donnent à cette cité qui fut par ses minières et ses crassiers une des plus sombres du Borinage, un aspect verdoyant

Il reste cinq terrils boisés sur le territoire de Flénu : Sainte-Félicité, Sainte-Henriette, Saint-Louis, Saint-Joseph et le terril du Levant (Titan). Il sont d'un intérêt écologique certain tant au niveau de la faune que de la flore et sont devenus de véritables poumons verts qui totalisent une cinquantaine d'hectares.

 

Le "Sentier des terrils", Topo-guide (GR 412 Ouest) en vente sur :

http://www.grsentiers.org/cgi-bin/topog/gr412.php

 

 



                          TERRIL DE LA CROIX                                        

Situation :  Quaregnon Sud     -

Accès :   rue du Bout de là Haut à Quaregnon à l'arrière de l'école Sainte Bernadette, ou pour la face Nord, au départ du chemin qui longe l'axiale Boraine.                                        

Superficie : 3 ha 25 a   -    Hauteur 53 m   -    Volume : 1.510.000 m3

Terril du Charbonnage Saint Placide puits n°3 de la S.A. du Rieu du Coeur et de la Boule Réunis.
Une abondante végétation a colonisé le site original. Le sommet accueille une Piéta rehaussée d’une croix de 8 mètres de haut (16 tonnes).
U

"Inaugurée le 24 septembre 1939 en présence de Mgr Rasseneur, cette Piéta fut élevée à la mémoire de ceux qui ont péri dans la mine.
Au lendemain de la guerre (en 1947), la bénédiction d’un chemin de croix fut célébrée en présence de Mgr Carton de Wiart, évêque de Tournai.
Quatorze croix en bois, symboles de souffrance, furent portées par d’anciens prisonniers de guerre venus de diverses localités du Borinage. Pas moins de 10.000 personnes assistèrent à cette journée dédiée aux 700 martyrs (P.G.) de la dernière guerre mondiale. L’abbé Levallois, arrivant de Dachau, célébra l’office ce jour-là.
Depuis la  Piéta  a subi les outrages du temps et des vandales. Le chemin de croix, avec des panneaux où figuraient les noms des patriotes, a également disparu.
La croix reste cependant un symbole dans la région, une sorte de phare, un témoin du passé."
"André AUQUIER"

Quaregnon_pi_ta_02__20_9_2009

La luxuriance de la végétation ne permet plus d'admirer le panorama sur Quaregnon centre. Une mise à blanc du sommet  pourrait y remédier !

 


LE TERRIL SAINTE HORTENSE

Situation : Quaregnon Sud    -    Accès : rue du Trannoy ou rue du Bout de Là Haut à Quaregnon.

Superficie : 3 ha 35 a      Hauteur : 25 m      Volume :   5000.000 m3

Terril dit du Trannoy, un des trois terrils du charbonnage du Fief de Lambrechies. Une division de la Société française De Gorcy.
L'exploitation s'étendait sur le territoire de Quaregnon, tandis que les bureaux administratifs étaient sur Pâturages.

LampemineurEn 1934, le mardi 15 mai se produisait à l'étage 821 m un coup de grisou, suivit le surlendemain d'un deuxième coup de grisou. Au total, il y eut 57 morts dont 31 restèrent au fond. L'exploitation fut alors abandonnée. Par mesure de sécurité, les puits furent remblayés en 1959 et couverts d'une dalle dès l'année suivante.

A partir de la rue du Trannoy, un sentier en pente douce permet l'accès sur le plateau supérieur où sont implantés quelques arbres remarquables : des chênes, des pins noirs et surtout quelques cèdres très bien développés qui dominent l'ensemble. (Essences plantées par les anciens propriétaires avant l'achat du site par l'Administration Communale de Quaregnon.)
Une seconde entrée à partir de la rue du Bout de là-Haut est constituée de marches de bois, en raison de la pente particulièrement raide de ce côté.



 Le Terril du Fief de Lambrechies

Situation : Quaregnon Sud, entre la rue de Lambrechies et la rue du Bout de la Haut.

Superficie : 4 ha 50     -   Hauteur : 25 m    -   Volume : 833.200 m3.

Accès : Départ de la Maison de quartier "Plein Sud" place du sud, 5.

Monter à droite de l'église vers la rue Curé Mahieu, suivre à droite la rue du Bout de la Haut. Au rond point à gauche rue Louis Blanqui, traverser le lotissement du Champ St Pierre par une venelle pour atteindre la rue de Lambrechies que vous empruntez à droite.

Vous rencontrez sur la droite le terril du Fief. A l'extrémité de celui ci, monter sur son plateau. Un labyrinthe entre les bouleaux qui vous amène à une roselière.

Fief_st_le

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site jouxte un terrain privé où deux puits de mine sont visibles. A cet endroit une stèle commémore la catastrophe des 15 et 17 mai 1934 (bilan 57 morts et 17 blessés : 37 mineurs resteront au fond).

Redescendre vers la rue du Bout de la Haut. Vers la droite  vous retrouvez votre point de départ. Vers la gauche une seconde grimpette vous attend. Le terril Sainte Hortense. (Description ci-dessus)

 

 http://www.youtube.com/watch?v=OU19E-DZsiU

 


 


 

LE TERRIL DE LA FLACHE

 Situation : Quaregnon   -  Accès : En voiture par la rue de la Poudrière  à Quaregnon ou via le Ravel de la ligne 98 C rue de Wasmes à Wasmuël. (Voir la rubrique Voies Lentes)

Superficie : 6 ha 2 a   -   Hauteur : 65 m   -  Volume 1.435.095 m3.

Terril de la S.A. des Charbonnages du Couchant du Flénu (Puits n° 5) Fermé en 1932.
Le nom de "la Flache" vient de la situation du terril le long du ruisseau "L'Elwasmes".
Au siècle dernier, une "Flaque" (mare) s'était créée sur les terres longeant le ruisseau au pied du terril.

wasmu_l_Flache_0

Aménagé en trois niveaux, le 1er en piste de jogging, sur les 2ème et 3ème un sentier muletier monte jusqu'à la table d'orientation située à l'altitude 101 m.
Panorama de 360° sur l'entité de Quaregnon.

 La_Flache

Pour en savoir plus :  http://www.mppe.be

 


AUTOUR DE LA BOULE

Situation : Quaregnon   - Accès : Rue de la Boule face au n°140.

Superficie: 3 ha 60 a  - Hauteur : 47 m  - Volume: 1.400.000 m3.

Terril du Puits n°4 de la Société du charbonnage du couchant du Flénu. Dit: La Boule Sainte Désirée. Fermé en 1923.

Un chemin circulaire dépaysant sous les frondaisons.

Possibilité de descendre vers la rue de Maubeuge à la limite de Colfontaine.

Pâturages_pano_01

 

 

Panorama sur Pâturages. (Côté Sud)

 

 

 

 

 


LE TERRIL SAINTE DÉSIRÉE dit du 9.

Situation : Hornu       Accès : Depuis l'Esplanade du Grand Hornu par la rue Barbet à Hornu (Centre Sportif)

Superficie : 4 ha 20 a   -   Hauteur : 56 m   -  Volume : 732.310 m3.

Ste_D_sir_eTerril des puits  n°7 et 9 de la Société Civile des Usines et Mines de houille du Grand Hornu.

Le n°9 mis en service en 1824  ferma le 9 septembre 1931.

Au sommet, panorama sur le site du Grand Hornu, le village d'Hornu et la ville de Saint Ghislain.

9_GH_panora_01

 


 LE TERRIL 7-8  HW


Situation : Hornu - Accès : Pavé de Warquignies à Hornu, au rond point de la N550. Par le Ravel ligne 98 à l'emplacement de l'ancienne gare de Warquignies. Suivre le balisage blanc et rouge du GR 412.

"La Chaîne des terrils"  GR 412 (voir Grsentiers)

 

Pont Warquignies_4-2011

 

Balisage_gr_01

 

7_8_H_et_W_03

Terril de la S.A. des Charbonnages d'Hornu et Wasmes. Puits n°7 et 8.

Superficie : 28 ha 11 a    Hauteur : 50 m   Volume : 10.423.000 m3 avant son exploitation pour le comblement et la construction de l'Autoroute E19-E42.

 Au sommet, piste de décollage du Club-école de parapente. www.lescondors.be

 


 LE TERRIL N°6 HW

Situation : Wasmes     Accès : Chaussée de la Cour à Wasmes.
Superficie : 6,34 ha  Hauteur : 66 m   Volume : 1.640.000 m3

Terril du Charbonnages n°6 de la S.A. du Charbonnage Hornu-Wasmes. Fermé en 1948.

6__H_et_W_01

Un panneau explicatif est placé au pied des escaliers d'un sentier promenade de 600 m.
A l'altitude 116 m, panorama de 360° sur le coeur du Borinage.
Le terril entièrement brûlé est constitué de schistes rouges. Il est traversé par le circuit N°2 (Terrils et ruelles de Colfontaine) du GR 412 Ouest. (Voir Infos GR)

 


 

 LE TERRIL SAINT ANTOINE

Situation : Boussu.   Accès : rue St Antoine à Boussu-Bois ou par la N51, chemin d'Elouges et voies des morts à Boussu.

Superficie : 52 ha    Hauteur : 60 m   Volume : 32.944.000 m3 avant son exploitation.
Longueur : 1,3 km.

Le terril Saint Antoine est un dernier vestige des Charbonnages n°9 et 10 de la S.A. des Charbonnages de l'Ouest de Mons. (Fermés en 1931 et 1961)

St_antoine_5_09_01

Le dernier pic avant son exploitation pour ces schistes rouges.

Malmené par une première société visant à récupérer le charbon résiduel, sa faune et sa flore subirent de multiples préjudices. La partie sud est toujours en exploitation, la partie Nord a été remodelée. Bassins de décantation accessibles au sommet. (Voir Album photos)
Panorama vers l'ouest sur le site éolien "Elouges-Quiévrain". Par temps clair on aperçoit vers le nord-ouest les crassiers du bassin houiller français.

Le GR 412 (Le sentier des terrils) venant de Bernissart n'est pas loin. Longeant le terril côté ouest, il est souvent impraticable. Une variante est conseillée par les "Grsentiers".

 

Bonnes grimpées. 

 


 Le Mont des Ecureuils !

  

Le terril de l'Agrappe est devenu un jardin public, des chemins y ont été tracés, on l'appelle le Mont des Ecureuils. (Bosquètia en patois de Frameries)

 

 

Situation : Chemin d'accès depuis la rue Ferrer à Frameries, sortie rue de Genly. (A deux pas de la gare SNCB.)

 

Superficie : 2 ha 30 a     Hauteur : 25 m      Volume : 366.000 m3.

 

Terril du siège n° 2 "La Cour" dit "l'Agrappe", de la Compagnie des Charbonnages Belges. Profondeur : 870 m.

Le sinistre puits de l'Agrappe a fait de nombreuses victimes au cours de plus de 30 catastrophes survenues entre 1768 et 1790. Il y eut aussi les accidents tragiques comptant plus de 10 morts, 12 janvier 1864 : 15 morts, 29 juillet 1874 : 15 morts, 16 décembre 1875 : 112 morts, 17 avril 1879 : 132 morts, 1 septembre 1892 : 27 morts.

Avec au total plus de 300 morts, cette fosse fût la plus meurtrière du Borinage. Fin d’exploitation en 1922.

 

 

Frameries_mineur__cureuils

 

   

Au bas du chemin d'accès, une sculpture de Léon Gobert (1869-1935) représentant un mineur accroupi nous rappelle l'origine de ce terril et les souffrances qu'il a engendrés.

  


 SAUWARTAN

Terrain privé !

Situation : Bois de Saint Ghislain

Accès : Avenue Hyacinthe Harmegnies à Dour à la limite des communes de Boussu et Colfontaine.

Superficie : 3 ha 14 a  -  Hauteur : 60m  - Volume : 630.000 m3.

Dour_Sauwartan_02

Dos au café "A la clé du bois", longez le bois vers le sud par la rue Sauwartan. Après la rue du Dérodé, pénétrez dans le bois.

Juste avant une barrière métallique, quart de tour à gauche, passez sous le chevalement en béton de l'ancien charbonnage.

(Puits n°1 dit Sauwartan de la S.A. des Charbonnages du bois de Saint Ghislain. Fermé en 1938)

Juste au-delà, un sentier raide escalade le terril boisé. A escalader avec l'autorisation des propriétaires ! Après un premier palier, la grimpée vous amène au sommet chauve. Découvrez un panorama étonnant sur le massif forestier de Colfontaine et la chaîne des terrils.

Vous descenderez par la même face sud du terril.

En mai 1944, les alliés bombardèrent le bois de Saint Ghislain croyant y voir la ville du même nom. Des trous de bombes se voient encore dans les environs de Sauwartan.

Bonne grimpée

 


 Le Chemin des Terrils

http://cheminsdesterrils.wordpress.com/

  


 


 QUAREGNON

Les terrils du Sud

Ascension de 2 (ou 3) terrils

Départ: Maison de Quartier "PLein Sud"", Place du Sud à Quaregnon.

 

3 terrils

Fiche technique à retirer au "Champ Pagnon", Bureau d'informations touristiques, Grand place à Quaregnon.