Les Circuits du RSI HAUT-PAYS

Circuits balisés en jaune

 par

le Royal Syndicat d'Initiative du HAUT-PAYS:

- 8,800 km au départ de la Place d'Angreau.

- 3 km au départ de la Place de l'église d' Onnezies.

- 9,600 km une promenade Franco-Belge au départ d'Erquennes, elle débute au carrefour de la Croix des muets.

- 7 km au départ de la Place du Joncquois à Blaugies.

Vous trouverez ces parcours tracés sur une carte IGN des promenades dans le Parc Naturel des Hauts Pays. (Edition mai 2011 - 5 €)

sihplogoa

http://www.haut-pays.be

 

 


 


Van Gogh_EWASMES (COLFONTAINE)

Une promenade de 8,5 km sur les traces de Vincent Van Gogh à Wasmes.

Suivez-le dès son arrivée au Borinage sur:

 http://vangoghborinage.canalblog.com/

http://vangoghborinage.canalblog.com/archives/2012/12/11/25800810.html



 

TrDOUR

 

Le Triangle des stériles

 

Un sentier pédestre de 11 km qui forme un triangle entre 3 terrils de la commune de Dour :

 

Frédéric, Sauwartan et Saint-Charles.

 

 

carte_st_riles 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



DOUR - Elouges - Wihéries

 Circuit de la Biodiversité

circuit biodiversité

 




QUIÉVRECHAIN

Sur les traces de saint Landelin, avec Fabrice Lisiecki

Fabrice Lisiecki, auteur du roman « Le secret des Honnelles », a la plume alerte et la tête débordante de jolies histoires. Actuellement, l'écrivain est sur la rédaction de son prochain ouvrage, dont la sortie est prévue pour le début du mois de septembre 2012. En toile de fond de son livre, une enquête historique à couper le souffle, sur les traces de Saint Landelin.

À l'origine de la fondation de Crespin

Trois ans après la mort du roi Dagobert, Landelinus revient dans les marécages et y plante son bourdon. Une source jaillit abondamment. Elle émet des ondes bouillonnantes ou crespelues. La localité sera, plus tard, dénommée Crespin. Landelinus va suivre la destinée de la source jusqu'à son confluent avec la rivière de Hon (aujourd'hui l'Hogneau), un lieu idéal pour y créer un ermitage. Celui-ci deviendra la Crispinium abbatia ou abbaye de Crespin. Elle tiendra un rôle majeur dans l'évolution de la région. Alors... Si, en descendant l'Aunelle, on remontait sur les traces de saint Landelin ?

Une balade

Une belle balade à réaliser seul ou en famille, bien loin des axes routiers. On peut, bien sûr, la parcourir dans les deux sens.

D'une distance de 4 km, elle est à découvrir en promenade, en marche nordique, en courant, à vélo ou en pratiquant le run and bike. Pensez éventuellement à imprimer le parcours à partir de votre ordinateur. 

 Point de départ :

La charmante église Saint-Martin à Quiévrechain a été fondée par les moines de l'abbaye de Crespin.

Elle est propice aux rendez-vous avec son parking juste derrière elle, au pied de l'ancien terril rouge dont il subsiste un monticule. Une pensée pour les mineurs et leurs conditions de travail s'impose d'emblée.

Mais revenons à l'édifice religieux. Avec un peu d'observation, vous pourrez deviner ses différents agrandissements réalisés au fil des siècles. Les premiers soubassements datent de l'an 820.

Enfourchons les vélos et descendons la petite rue de l'Église pour tourner à gauche, rue de l'Abattoir. Au bout, gagnons à droite l'ancien moulin, sur l'Aunelle qui fait office de frontière et longeons-la sur sa rive gauche. Un petit chemin en asphalte serpente selon les caprices de notre rivière bordée d'arbres.

L'imposant mur en brique est un vestige du passé industriel minier.

Nous voici déjà au pont de la Planche qui fut un passage à gué préhistorique.

La rue de l'Aunelle à un certain cachet, avec un peu de chance, vous vous resterez béat devant les poules d'eau.

Profitons-en pour apprendre à nos enfants à s'émerveiller et à respecter la nature !

A peine le temps d'admirer le romantisme du cours d'eau et vous apercevez déjà les Corons du Corbeau. Fermez les yeux et, si vous savez rêver, vous entendrez jouer l'orchestre Bardzinski. 

 Traversons à pied l'avenue Jean Jaurès près de l'ancienne douane. Ici, avant l’avènement de l'autoroute Paris-Bruxelles, l'appellation Outre-Quiévrain prenait tout son sens dans le monde du transport routier.

Enfonçons-nous maintenant sous l'ombrageux chemin du Compose. Si vous n'avez pas de casque, baissez la tête dans le tunnel, sous la voie ferrée.

La clarté revenue, vous vous apercevrez que la rivière en a profité pour faire une petite escapade en solo.

Encore de nombreux secrets à dénicher

Le Bois du Compose s'annonce, encore deux cents mètres et vous voilà sur un chemin bien singulier : à droite, de bien belles terres agricoles aux parures colorées ; à gauche, des arbres qui tutoient les marécages.

C'est le reliquat de l'ancienne et immense forêt d'Emblise qui n'avait rien à envier à celle de Brocéliande. C'est là que dans un premier temps, saint Landelin pensait s'établir.

Ce chemin chaotique nommé Longue Chasse se termine au niveau du moulin de Crespin avec sa pittoresque passerelle sur l'Hogneau. Ne la franchissons pas mais restons sur le Chemin de la Longue Chasse pour gagner la civilisation.

Arrêtons-nous à hauteur du 41 rue du Moulin et pénétrons dans l'histoire en franchissant le porche de l'ancienne Abbaye. En cherchant un peu, vous découvrirez, comme des menhirs, les piliers de l'église. Saint Landelin y fut enterré.

Attention ! L'abbaye n'a pas livré tous ses secrets, à vous de les trouver...   

Abbaye de Crespin N 50° 25.366 E 003° 39.840