CONDÉ sur l'ESCAUT (F)

Une promenade des vestiges historiques (2 km – 1h30)

Un peu d'histoire :

Au confluent de deux rivières, la Haine et l'Escaut, la ville de Condé est cernée de nombreuses voies d'eau et d'étangs. C'est l'eau qui à fixé le destin de Condé.

Par sa situation géographique elle était un point stratégique. Les Espagnols la fortifièrent d'abord, Vauban améliora ensuite son système de fortification.

De nombreuses casernes furent construites et disséminées dans la ville.

Départ: Place verte, emplacement d'une église collégiale qui a disparut à la révolution.

< Rejoignez la rue de la cavalerie et découvrez à son angle le château de Bailleul 

Bailleul

Achevé en 1411, le château de Bailleul était le siège de la seigneurie de Bailleul, cet hôtel est une maison forte de grès cantonnée de tourelles à toit en poivrière. Le Duc de Croy  y est né en 1718.

< En parcourant cette rue, vous longez sur votre gauche le quartier de la cavalerie (XVIIIe). Les habitations actuelles ont été aménagées dans les anciennes casernes Lecomte.

< Vous rejoignez la rue Bruenne.

> Puis sur votre droite apercevez l'Arsenal ,

Château-fort de la famille d'Avesnes reconstruit à la fin du XIIe siècle au confluent de l'Escaut et de la Haine, il fut vendu au roi et transformé en arsenal après la conquête français. Il en subsiste une haute muraille flanquée de quatre tours et le châtelet d'entrée.

> En longeant ces murailles vous rejoignez le square de l'Escaut. Une ouverture dans la muraille permettait le passage des bateaux.

De la Haine à l'Escaut : La richesse de Condé provient en partie de la Haine, rivière sinueuse dont la "rupture de charge" exigeait le déchargement  du charbon belge par les bateliers et leur chargement au niveau de l'Escaut. Le canal de Mons à Condé succéda à la Haine et la ville continua à percevoir des taxes sur le passage des marchandises venant de Belgique.

> Remontez le boulevard de l'Armée pour vous promener sur la fortification bastionnée.

Une variante vous permet de vous diriger droit devant vers les fossés au pied du Bastion et de découvrir quelques ouvrages défensifs : demi-lune et contre garde.

Passez le fossé (le Jard) et longez celui-ci jusqu'a l'avenue de la Liberté que vous empruntez vers la droite jusqu'à la porte Vautourneux.

Un peu avant le jardin public, vous observerez une enceinte médiévale du XIIe, partie des murs et tours qui formaient la première enceinte de protection de la ville. Parmi les tours qui subsistent encore ; la tour des Capucins, tour des Espagnols, tour des Archers…

A travers le jardin public ou en longeant les fortifications, vous atteignez la porte Vautourneux  située sur le front de "Tournay".

Vautourneux

Porte Vautourneux, porte de la ville reconstruite en 1707, après la conquête française, à l'emplacement de la Porte Rombault détruite lors du siège de 1676.

De retour dans le centre en passant par le jardin et les remparts, vous découvrirez  le Beffroi et corps de garde (XVIIIe), symbole des libertés communales, puis l'Hôtel de ville. Celui-ci a été construit en pierre bleue de Tournai sur l'emplacement d'une ancienne maison commune et d'une halle couverte. Un mètre étalon est installé à l'entrée du bâtiment.

Les sportifs, amoureux de la nature ou de balades, peuvent découvrir le site Ledoux et Chabaud-Latour, 34 km de promenades balisées sur des parcours variés.

Le Site Ledoux et Chabaud Latour.

Condé  est située au sein de la " forêt Charbonnière" qui s'étendait à l'époque gauloise de Liège à Béthune.

Une première fosse Chabaud Latour est créée fin 19ème, puis Ledoux en 1901. Celle-ci prendra sa pleine expansion après 1945 et fit doubler la population de la ville. Elle ferme le 30/12/1988 laissant 384 ha de friche industrielle et un terril conique. (72m au-dessus du niveau de la mer)

Reverdissement dès 1994. (200.000 arbres et 400.000 arbustes).

Pour en savoir plus ?  Office de Tourisme de Condé, Place Rombault.